La création de la SCIC TEQUIO constitue la suite logique du parcours professionnel et du regard que Sonia Martin del Campo, sa Présidente, porte depuis quelques années sur l’habitat, sa qualité, son adéquation à l’usage, son mode de production.

Architecte-Urbaniste de formation, Sonia Martin del Campo a commencé sa carrière professionnelle aux côtés de Serge RENAUDIE- atelier Ville et Paysage- où pendant une dizaine d’années elle s’exerce à l’urbanisme opérationnel (Projet de Ville, ZAC, quartiers sensibles).

Elle a ensuite occupé le poste de DGA au COL, Société Coopérative d’Intérêt Collectif (HLM) à Anglet (64), acteur principal dans la production d’accession sociale à la propriété au Pays Basque.
Dans ce cadre, elle a été à l’origine de projets innovants non seulement d’un point de vue technique, mais aussi de projets précurseurs faisant appel à des montages juridiques et financiers particuliers (PSLA, Habitat coopératif, baux emphytéotiques etc.)

En 2012 elle prend la présidence de la SAS SEIXO Promotion dans l’objectif de donner une nouvelle orientation à ce groupe privé : celle de la réalisation d’opérations responsables, avec une ambition sociétale.

Très impliquée dans le domaine de l’innovation technologique, elle assure la présidence de NOBATEK/INEF4, centre de recherche appliquée de l’Institut National pour la Transition Energétique et l’environnement du bâtiment.

Ce parcours professionnel permet à Sonia Martin del Campo, aujourd’hui, de connaître les deux systèmes de production de l’habitat, les règles politiques et financières auxquels ils obéissent, leur mode de fonctionnement, les réseaux propres à chacun.

Pendant toutes ces années passées au service du logement, sa ligne directrice a été celle de concevoir un habitat de qualité à des prix abordables tout en plaçant l’humain au centre du processus de conception et de réalisation.

Ainsi avec la création de la SCIC TEQUIO, elle concrétise son ultime projet, celui de créer un nouvel acteur dans le domaine de l’habitat, un acteur hybride qui trouve sa voie dans un fonctionnement qui lui est propre, à savoir : « l’épanouissement de chacun dans l’intérêt de tous » un acteur qui viendrait donc bousculer des systèmes en place et disrupter les méthodes classiques d’approche, conception et/ou montage des projets.

Mexicaine d’origine, elle a fondé la démarche de la coopérative sur un travail contributif et collectif à l’image du Tequio, base de la structure sociale et économique des aztèques.

Sonia Martin Del Campo s’est inspirée de cette tradition ancestrale, pour fonder en 2018 une Société Coopérative d’Intérêt Collectif dans laquelle l’ont rejoint 25 adhérents-associés spécialistes dans le secteur de l’habitat, de l’aménagement urbain, de la concertation, et de l’architecture afin de constituer une équipe pluridisciplinaire d’une grande rigueur professionnelle et éthique.